Colloque du CIPVP à l’occasion de la Journée de la protection des données – Les villes intelligentes : protéger la vie privée et assurer la confiance du public

Dec 20 2018

Des capteurs qui réduisent l’intensité des réverbères en l’absence de piétons ou de voitures afin d’économiser l’énergie. Une appli de stationnement qui vous dirige vers la place libre la plus proche. Des capteurs qui dépêchent un camion de ramassage quand une poubelle est pleine. Voilà des exemples de technologies qui pourraient bientôt faire de votre localité une « ville intelligente ».

Une ville intelligente, c’est une collectivité qui recourt à des technologies connectées pour recueillir et analyser des données en vue d’améliorer les services à la population.

Ces technologies promettent toutes sortes de façons de nous simplifier la vie, mais il faut faire preuve de prudence et éviter de sacrifier notre vie privée pour plus de commodité. Les technologies utilisées dans les villes intelligentes peuvent produire et recueillir de vastes quantités de données. Faute de protection suffisante, une bonne partie de ces données pourrait contenir des renseignements personnels délicats qui nous rendraient vulnérables aux cybercriminels ou permettraient de surveiller nos allées et venues.

Il importe donc de bien réfléchir à l’incidence de ces technologies, et d’éviter de reléguer au second plan notre droit à la vie privée.

Participez en personne ou sur le Web à notre colloque tenu à l’occasion de la Journée de la protection des données le 24 janvier 2019, où nous examinerons les promesses et les écueils des villes intelligentes.

Voici les principales questions qui seront abordées :

  • Les difficultés relatives à la protection de la vie privée dans les villes intelligentes
  • Comment les lois ontariennes sur la protection de la vie privée protègent les renseignements personnels
  • Comment les municipalités peuvent atténuer les risques pour la vie privée
  • L’incidence sur la vie privée dans le contexte de la collaboration entre les secteurs public et privé

La journée commencera par une allocution de ma part, suivie d’une discussion entre les experts suivants :

  • Lawrence Eta – dirigeant adjoint de l’information, information et technologie, cité de Toronto
  • Teresa Scassa – titulaire de la Chaire de recherche du Canada en politiques et droit de l’information, Université d’Ottawa
  • Oriana Sharp – chef, gestion de l’information et archives, région de Waterloo

Cet événement est gratuit, mais si vous comptez y participer en personne, nous vous prions de vous inscrire.

Vous n’avez pas besoin de vous inscrire pour regarder la webdiffusion.

Pour en savoir davantage, consultez la page de l’événement.