Lettre aux responsables de la santé publique et du gouvernement concernant la publication de données relatives à la COVID-19

Apr 16 2020

J’aimerais vous remercier, vous et votre personnel, pour toutes les mesures que vous prenez afin de protéger la santé publique pendant la crise que nous traversons. Ces

jours-ci, la population dépend plus que jamais des fonctionnaires, et il est bon de voir les travailleurs de la santé et les autres travailleurs essentiels de la province aussi soucieux du bien public, malgré les risques qu’ils courent pour leur propre santé et sécurité.

Au cours des dernières semaines, plusieurs médias m’ont demandé de préciser quels sont les renseignements que les bureaux de santé et les organismes gouvernementaux peuvent et ne peuvent pas divulguer concernant l’éclosion de COVID-19 en Ontario. Je tiens donc à préciser que pendant une situation d’urgence en matière de santé publique, les lois ontariennes sur la protection de la vie privée ne font pas obstacle à la communication de renseignements dans le but de maîtriser les éclosions de maladies, d’assurer la sécurité du public et de permettre à la population d’évaluer les mesures de santé publique.

Les bureaux de santé et les organismes gouvernementaux doivent fournir le plus de renseignements possible pour protéger la santé publique, sans divulguer l’identité de particuliers. Ces renseignements non identificatoires peuvent comprendre le nombre de particuliers touchés, des données démographiques comme l’âge approximatif et le sexe, ainsi que l’emplacement des particuliers atteints ou décédés, notamment les établissements de soins de longue durée ou les lieux de travail, surtout dans les situations où de nombreuses personnes auraient pu se trouver sur les lieux.

Il y a lieu de vous féliciter pour tous vos efforts visant à préserver la sécurité des Ontariennes et des Ontariens tout en protégeant la confidentialité des renseignements sur leur santé. Si vous avez des questions sur l’application des lois ontariennes sur la protection de la vie privée à cette situation d’urgence, n’hésitez pas à communiquer avec moi ou avec les membres de mon personnel. Bien que notre bureau soit fermé au public, le CIPVP est à l’œuvre, et il est disponible en tout temps pour des consultations et conseils sur les questions touchant l’accès à l’information et la protection de la vie privée.

À nouveau, merci, et espérons que cette crise de santé publique prendra fin bientôt.

Cordialement,

Brian Beamish
Commissaire à l’information et à la protection de la vie privée de l’Ontario

 

Lisez nos questions fréquentes et conseils sur le travail à domicile.