Message de Patricia Kosseim, commissaire

Jul 02 2020

En cette première journée en tant que commissaire à l’information et à la protection de la vie privée de l’Ontario, c’est vraiment un honneur pour moi d’avoir été nommée à la direction de ce bureau, au sein d’une équipe de professionnels très compétents et dévoués, pour servir la population de l’Ontario.

Je suis particulièrement reconnaissante à mon prédécesseur, Brian Beamish, d’avoir établi des normes aussi élevées tout au long de son mandat exemplaire, et de m’avoir donné beaucoup de soutien au cours de cette période de transition.

À notre époque de changements et d’instabilité à l’échelle mondiale, il est plus important que jamais de faire valoir nos droits en matière de protection de la vie privée et d’accès à l’information. Les bouleversements sanitaires, sociaux et économiques que nous vivons actuellement ont transformé le cours normal des choses, et soulèvent des défis sans précédent sur le plan de la vie privée et de la reddition de comptes.
Au CIPVP, nous continuerons de nous intéresser aux questions qui concernent les données et qui sont les plus importantes pour la population ontarienne, en tenant compte du contexte des politiques internationales et de la conjoncture mondiale.

En Ontario comme dans beaucoup d’autres collectivités publiques, les questions touchant la protection des données et l’accès à l’information qui se situent à l’intersection du secteur public, du secteur privé et du secteur de la santé se multiplient. Je ferai fond sur mon expérience professionnelle, acquise dans ces trois secteurs, pour me pencher sur ces questions toujours plus complexes. Je compte également collaborer étroitement avec mes homologues canadiens et internationaux relativement à des questions communes qui sont devenues courantes à une époque où les données circulent partout dans le monde.

Avec mon entrée en fonction, l’expansion récente du mandat du CIPVP sera au premier plan. Nous voulons mettre cette expansion sur la bonne voie et adopter une démarche équitable, pratique et souple d’interprétation et d’application des textes de loi pertinents. Dans notre travail, nous nous concentrerons sur les nouvelles pénalités administratives prévues dans la Loi sur la protection des renseignements personnels sur la santé, sur les services d’intégration des données prévus dans la Loi sur l’accès à l’information et la protection de la vie privée et sur les mesures de protection des renseignements personnels énoncées dans la partie X de la Loi sur les services à l’enfance, à la jeunesse et à la famille de l’Ontario.

Comme bon nombre d’entre vous ne me connaissez pas très bien, j’ai l’intention, au cours des prochains mois, de rencontrer (virtuellement) le plus possible d’Ontariennes et d’Ontariens, y compris de Franco-Ontariennes et de Franco-Ontariens, pour me présenter et prendre connaissance de leurs préoccupations. Je poursuivrai les initiatives soutenues de sensibilisation et d’information que le CIPVP a menées par l’entremise du programme À la rencontre de l’Ontario et de plusieurs autres activités.

C’est un privilège de vous servir en tant que commissaire à l’information et à la protection de la vie privée. Au plaisir de collaborer avec vous au cours des cinq prochaines années.


Patricia