Summary:

TORONTO, le 28 janv. 2015 /CNW/ – Si la grande majorité des personnes travaillant dans le secteur de la santé en Ontario respectent la vie privée des patients, une petite minorité n’a toujours pas compris le message. Récemment, un nombre accru d’atteintes à la vie privée a été constaté, alors que des professionnels de la santé ont accédé à des renseignements personnels sur la santé à des fins non autorisées. Que ce soit par curiosité, par intérêt personnel ou par simple souci de la santé d’amis ou de membres de la famille, l’espionnage des dossiers médicaux peut avoir des conséquences dévastatrices pour les patients, les professionnels de la santé et le système de santé dans son ensemble.

Pour remédier à cette situation, le Commissaire à l’information et à la protection de la vie privée de l’Ontario organise aujourd’hui une Journée internationale de la protection des données – en commémoration du 10e anniversaire de l’entrée en vigueur de la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé – à l’Hôpital St. Michael en présence d’un groupe d’experts animé par le sous-ministre de la Santé et des Soins de longue durée, le Dr Bob Bell. Des intervenants clés du secteur de la santé examineront les problèmes et les solutions associés à l’accès non autorisé, et attireront l’attention sur les graves conséquences que cela entraîne pour ceux qui portent atteinte la vie privée des patients.