Une vision pour l’avenir : planifions et agissons

Apr 22 2021

Au début de mon mandat de cinq ans en tant que commissaire, je me suis engagée à me pencher sur les questions d’accès à l’information et de protection de la vie privée qui comptent le plus pour les Ontariennes et les Ontariens et sur lesquelles le CIPVP peut avoir une influence positive et significative. Conformément à cet engagement, nous avons entamé un exercice de planification stratégique visant à établir les priorités qui orienteront les travaux de notre bureau tout au long de mon mandat en tant que commissaire.

C’est ainsi que nous avons commencé, en septembre 2020, à recueillir des idées en nous fondant sur les commentaires des Ontariennes et des Ontariens, ainsi que sur les tendances qui se profilaient au Canada et à l’étranger. Nous avons réuni un groupe d’experts de premier plan à qui demander conseil, et en décembre, nous avons lancé une consultation publique en vue de recueillir des observations sur nos priorités stratégiques proposées auprès d’un nombre encore plus grand d’intéressés. Nous avons reçu une soixantaine d’ensembles d’observations de membres du public et d’un large éventail d’intervenants : groupes de la société civile, sociétés d’aide à l’enfance, sociétés d’État, établissements de santé, particuliers, forces de l’ordre, municipalités, organisations du secteur privé, institutions provinciales, chercheurs, centres d’études et de recherches et universités.

Après avoir examiné attentivement tous les commentaires reçus, j’ai le plaisir d’annoncer aujourd’hui les Priorités stratégiques du CIPVP – 2021-2025. Ces priorités se concentrent sur la promotion et la protection des droits de la population ontarienne en matière d’information dans un monde axé sur les données, où les institutions et organisations accélèrent rapidement leur recours à des technologies numériques et à l’intelligence artificielle.

Les priorités stratégiques du CIPVP et les énoncés d’objectifs connexes sont les suivants :

La protection de la vie privée et la transparence dans un gouvernement moderne Défendre les droits des Ontariennes et des Ontariens en matière de protection de la vie privée et d’accès à l’information en collaborant avec les institutions publiques pour établir des principes fondamentaux et des cadres de gouvernance exhaustifs en vue du déploiement responsable de technologies numériques.

 

Les enfants et les jeunes dans un monde numérique Défendre les droits des enfants et des jeunes en matière de protection de la vie privée et d’accès à l’information en favorisant leur littératie numérique et l’expansion de leurs droits numériques, tout en tenant les institutions responsables de protéger les enfants et les jeunes qu’elles servent.

 

La nouvelle génération des forces de l’ordre Contribuer à renforcer la confiance du public dans les forces de l’ordre en travaillant avec les partenaires concernés pour élaborer les balises nécessaires à l’adoption de nouvelles technologies qui protègent à la fois la sécurité publique et les droits de la population ontarienne en matière d’accès à l’information et de protection de la vie privée.

 

La confiance dans la santé numérique Favoriser la confiance dans le système de soins de santé numérique en s’assurant que les dépositaires de renseignements sur la santé respectent les droits des Ontariennes et des Ontariens en matière de protection de la vie privée et d’accès à l’information, et appuyer l’utilisation novatrice des renseignements personnels sur la santé à des fins de recherche et d’analytique dans la mesure où elle sert le bien public.

 

 

Dans la mise en œuvre de ces priorités stratégiques, le CIPVP appliquera une grille d’accessibilité et d’équité à ses activités, adoptera à la fois une vision audacieuse et une approche pragmatique, collaborera et consultera d’autres intervenants, et cherchera à développer les connaissances, les compétences et les capacités nécessaires pour faire avancer chacun de ces domaines prioritaires.

Pendant l’élaboration de ces priorités, nous avons tenu compte également des consultations que mène le gouvernement sur le dépôt possible d’une loi ontarienne sur la protection de la vie privée dans le secteur privé. Reconnaissant l’importance de cette occasion marquante, nous avons jugé bon de réfléchir à la préparation de notre bureau au cas où ce projet se concrétiserait. C’est pourquoi nous avons formulé une cinquième priorité provisoire afin de pouvoir accorder rapidement notre attention à ce nouveau domaine prioritaire si cela se révèle nécessaire :

Élaborer les éléments de base et les mécanismes de surveillance nécessaires à l’application d’une loi ontarienne sur la protection de la vie privée dans le secteur privé, de manière à protéger la vie privée, à soutenir l’innovation responsable et à tenir compte de la spécificité et de la réalité économique de notre province.

Comme nos ressources sont limitées, nous aurons bien des choix difficiles à faire, et ces priorités nous aideront à cet égard. En nous concentrant sur ces priorités, je crois que nous pourrons accroître considérablement notre efficacité et, en fin de compte, notre valeur ajoutée pour la population ontarienne.

Ces priorités stratégiques constituent une feuille de route intéressante pour relever les principaux défis qui nous attendent en matière d’accès à l’information et de protection de la vie privée. Bien entendu, établir les priorités stratégiques n’est que la première étape de notre démarche. Dans un proche avenir, alors que nous passerons des priorités stratégiques aux résultats stratégiques, nous nous adresserons aux intervenants concernés pour élaborer des plans opérationnels plus détaillés afin de faire progresser chaque domaine prioritaire, ainsi que des indicateurs de réussite clés qui nous aideront à faire le suivi des progrès accomplis dans la réalisation de nos objectifs.

Je suis reconnaissante à tous ceux et celles qui ont participé au processus d’élaboration de ces priorités stratégiques en prenant le temps de nous fournir des commentaires aussi précieux. Je suis également encouragée par tous ceux et celles qui ont proposé de travailler avec notre bureau pour faire avancer chaque domaine prioritaire et qui ont exprimé un vif intérêt à établir de nouvelles collaborations. Bien que la consultation officielle soit terminée, le dialogue est loin de l’être et je me réjouis de le poursuivre avec vous.

Au cours des jours et des années à venir, nous allons planifier, puis nous allons agir. Ensemble, nous allons promouvoir et protéger les droits de la population ontarienne en matière d’information et aider à renforcer la confiance du public dans les institutions et les organisations qui les servent.

Patricia

 

 

 

This post is also available in: Anglais